Les états génaraux des RIP France à Très Haut Débit - L'avenir en chantier(s)

9 avril 2015 - Villa le Cercle - Deauville

Programme

9h30 – Accueil-café

 

10h30 – Mot de bienvenue de Philippe AUGIER, Président de la Communauté de Communes Cœur Côte Fleurie et Maire de Deauville

10h40 – Normandie Connectée par Hervé MORIN, Président du Conseil régional de Normandie, Président de l’Association des Régions de France

10h50 – La régulation au service des territoires connectés par Guillaume MELLIER, directeur fibre, infrastructures et territoires de l’ARCEP

11h00 – La France des RIP par Antoine DARODES, Directeur de l’Agence du Numérique

11h15 – L’actualité des RIP : alors, on accélère ?

Accélérons – comme le titrait l’ARCEP lors de son dernier GRACO – voilà le mot d’ordre, et cela commence par le fait de lever les freins. L’entrée des OCEN sur les RIP doit favoriser le raccordement rapide des prises FTTH déjà déployées. La promulgation du label « Zone Fibrée » doit contribuer à enclencher le processus de bascule du cuivre vers la fibre. Cette accélération sera créatrice d’emplois, qualifiés et non délocalisables, à la fois dans les métiers des réseaux, chez les fabricants français de fibre optique et dans tous les métiers de services numériques, enfin consolidés par la confiance des entreprises et des particuliers dans le niveau de performance de la ressource principale, la connexion au réseau.

11h15-11h30 - Séquence 0 : état des lieux, le retard français ? 

Depuis 4 ans la France recule dans les classements internationaux en matière de débit moyen constaté (source études Akamai) et l’horizon d’une France 100% Très Haut Débit a reculé de cinq ans. Si le Pays progresse, il progresse moins vite que les autres, passant de la 39ème à la 54ème place mondiale entre 2013 et 2017, et se situant au 27ème rang sur le continent européen, juste devant l’Italie, la Croatie, la Grèce et Chypre. Vrai retard ou prise d’élan ?

Laurent DEPOMMIER-COTTON, Directeur du département Transition Numérique de la Caisse des Dépôts et Consignations

Pierre-Michel ATTALI, Directeur Territoires Numériques, Idate

11h30 – 12h15 - Séquence 1 : la Zone fibrée et les autres mesures d’incitation au raccordement. 

Le label Zone Fibrée doit entrer en vigueur de façon imminente. Mais s’il est localement capable de créer un effet psychologique, il ne peut à lui seul porter le désir de se raccorder. Quels sont les autres leviers à activer pour passer de la prise « raccordable » à la « raccordée »?

Julien GOKEL, Vice-Président du SIVU de Cappelle la Grande- Coudekerque Branche-Fort Mardyck-Saint Pol sur Mer

Laurent DEPOMMIER-COTTON, Directeur du département Transition Numérique de la Caisse des Dépôts et Consignations

Pascal RIALLAND, Président du Directoire de Covage

Mathias HAUTEFORT, Président de Vitis

12h15 – 12h40 - Séquence 2 : l’IFER en questions. 

La taxation des réseaux fibre et câble dans le cadre de l’IFER a été votée et inscrite dans la loi. Pourquoi cette taxe, que va-t-elle rapporter, pour investir comment, et enfin que va-t-elle coûter aux RIP et à leurs abonnés ? Et enfin, le délai d’activation de cette taxe demeure-t-il encore négociable ?

Eric BOTHOREL, Député des Côtes d’Armor

Pascal RIALLAND, Vice-Président de la FIRIP

12h40 – 13h15 - Séquence 3 : le mix technologique face au « tout fibre ».

Wifimax, satellite, montée en débit, 4G « fixe », RTTH… les technologies alternatives ne manquent pas qui ont su répondre avec agilité à la demande de haut débit depuis 15 ans. Pour autant, dans la perspective de la 5G et de ses promesses, ces technologies peuvent-elles encore se penser sans un raccordement à la fibre, sans adossement à une puissance suffisante pour exploiter sans heurt les montagnes de données de demain ?

Arnaud LUCAUSSY, Secrétaire général de TDF

Cyril LUNEAU, Directeur des relations avec les Collectivités Locales d’Orange

Olivier DUROYON, Directeur secteur public de Nokia France

Christophe OUTIER, Directeur commercial de Nordnet

David ELFASSY, PDG d’Altitude Infrastructure

 

13h15 – Buffet déjeunatoire

 

14h00 - Séquence 4 : les stratégies 2018 des opérateurs intégrés et non intégrés. 

A l’heure où la carte de France des RIP arrive à complétude, quelle est la stratégie des principaux opérateurs de RIP. Professionnels de l’infrastructure, comment envisagent-ils les services qui transiteront par leurs réseaux, et l’évolution de ces derniers ? Certes, d’abord il faut finir de déployer !

Cyril LUNEAU, Directeur des relations avec les Collectivités Locales d’Orange

Lionel RECORBET, PDG de SFR Collectivités

Nathalie DIRAND, Directrice du développement de Covage

Arnaud LUCAUSSY, Secrétaire général de TDF

Hervé RASCLARD, Délégué général de la FIRIP

 

15h00 – Les ressources stratégiques du Très Haut Débit ; des fibres et des hommes

Avec une cible de 40.000 emplois pourvus d’ici 2020, la filière des RIP est un des principaux pourvoyeurs d’emplois qualifiés et non-délocalisables de la décennie. Elle a structuré ses propres outils de formation et de développement des compétences, mais doit être soutenue en termes de promotion des métiers des réseaux vers de nouveaux profils, notamment féminins. Dans l’écosystème des métiers du Numérique, les métiers des réseaux constituent la condition de possibilité de tous les autres, chaque acteur de la formation, chaque Région et l’Etat lui-même doivent en prendre conscience. Par ailleurs, les fabricants de fibre optique doivent pouvoir justifier de leurs capacités de production pour soutenir l’accélération du plan… Questions de ressources ?

Gérard LERAISNABLE, Président d’Innovance

Pascal GOIN, directeur du campus numérique de Montereau

Marc LEBLANC, Directeur Commercial Telecom Solutions Europe du Sud du groupe Prysmian

Françoise GUÉGOT, Vice-Présidente du Conseil régional de Normandie

 

16h00 – Clôture

 

 


Où et quand ?

Villa le Cercle, 1 rue Le Marois Deauville, le jeudi 15 mars 2018

Partenaires fondateurs

Partenaire officiel

Partenaires industriels

Partenaire média